14-15 octobre 2017 : Après leur résidence de cet été, l’Oumupo et l’Oubapo s’associent à nouveau pour la Fête de la Science, au Vaisseau à Strasbourg !

Variations

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

Les variations sont une contrainte formelle qui consiste à faire plusieurs dérivations successives d’après un motif de départ.


Histoire

L’écriture en variations (ou « doubles ») est omniprésente dans l’histoire de la musique occidentale (tout particulièrement à partir de l’époque baroque).

Les variations se font à l’origine sur une basse contrainte (passacaille, ostinato, ground,...). Par la suite, elles se feront de préférence d’après un motif mélodique — l’on parle alors de thème et variations.

Cet exercice sera parfois l’occasion d’un travail de codage de mots, lorsqu’il rend hommage à une personne comme dans le cas des Variations Abegg de Schumann.


Utilisation

L’on peut distinguer plusieurs types de variations :

  • variations mélodiques, où seule change la mélodie (le plus souvent selon un procédé de diminution des valeurs, c’est-à-dire que le nombre de notes augmente).
  • variations rythmiques, où le rythme est modifié (voire le tempo), ce qui revient en général à changer le caractère et le geste musical.
  • variations harmoniques, où le thème fait l’objet d’une ré-harmonisation. L’exemple le plus classique est probablement la traditionnelle « variation en mode mineur ».
  • variations stylistiques, où le discours musical se travestit pour tendre vers un langage qui n’était pas le sien initialement (souvent par allusion envers un style pré-existant). Tous les « à la manière de » participent de ce type de variation, ainsi que les travaux contrapuntiques (variation en fugue, etc.).

En un sens, le remix est également une forme de variation.

Exemples

Nous ne saurions évidemment évoquer ici les milliers de compositeurs qui ont pu s'adonner à l'exercice un jour ou l’autre. Quelques exemples marquants et purement arbitraires, nous semblent présenter une qualité OuMuPienne par anticipation :

  • les sempiternelles Variations Goldberg de Bach, sur lesquelles tout (et n’importe quoi) a déjà été dit,
  • les nombreuses variations de Beethoven (notamment sur un thème de Diabelli, sous le titre original de Große Veränderungen über einen bekannten Deutschen Tanz),
  • les variations Abegg déjà mentionnées,
  • les extraordinaires variations de Brahms sur des thèmes de Schumann, de Haydn, et surtout sur un thème de Paganini,
  • ... Ce même thème a également donné lieu à de nombreuses autres variations, notamment de Rachmaninov et de Lutoslawski.

Un motif, en particulier, jalonne toute l’histoire occidentale de ces six (voire sept ?) cent dernières années : il s’agit de la Folia.


Voir aussi