14-15 octobre 2017 : Après leur résidence de cet été, l’Oumupo et l’Oubapo s’associent à nouveau pour la Fête de la Science, au Vaisseau à Strasbourg !

Retournement

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

Le retournement est un procédé de traitement musical d’une simplicité remarquable : il suffit de retourner la partition que l’on se propose de jouer.

Classification

Cette contrainte ne peut s’appliquer que sur un texte pré-existant ; il s’agit donc d’une réécriture.

Ce procédé rejoint le travail mélodique et motivique du contrepoint historique : il pourrait se décrire comme un « renversement du rétrograde » poussé à l’extrême.

Cependant, ses effets concernent aussi la structure de la partition (dont la fin devient le nouveau début, et réciproquement), le rythme et l’harmonie — puisque non seulement les intervalles sont renversés, mais les voix graves deviennent les voix aigües et inversement. De même, les nuances n’affectent plus les notes qui les suivent, mais les notes qui les précédaient dans le texte d’origine.

Un effet de bord intéressant affecte les hauteurs : les altérations ne s’appliquent plus à la note suivante mais à la note précédente. (En règle générale, les altérations à la clef disparaissent également.)

Variantes

Le retournement horizontal consiste à lire le reflet de la partition d’origine dans un miroir. Il s’agit d’une rétrogradation plus traditionnelle, dans lequel les voix et mouvements mélodiques gardent leur disposition existante ; toutefois les hauteurs sont affectées par la disparition ou l’échange des altérations, tout comme dans le retournement complet (voir ci-dessus).

Exemples