3-8 juillet 2017 : l’Oumupo et l’Oubapo s’associent pour une résidence exceptionnelle en Normandie, au château de Bosmelet !

Liponote

Aller à : navigation, rechercher

Une liponote est une partition dans laquelle l’on s’interdit d’utiliser une ou plusieurs notes données.

Littérature

Cette contrainte est transposée du lipogramme littéraire, exercice notoire de l'Oulipo qui consiste à écrire un texte en se passant de telle ou telle lettre. L’exemple le plus marquant est sans aucun doute le roman La Disparition de Georges Perec, entièrement rédigé sans la lettre E.

Musique

De même qu’un lipogramme en w ne présenterait guère d’intérêt, la qualité contraignante d’une liponote se mesure à l’utilité que représente ladite note. Dans ce cadre, l’utilisation d’un langage harmonique/mélodique polarisé est sans doute à recommander pour un tel exercice : on pourrait par exemple imaginer un morceau en Ut majeur dans lequel ne figurerait pas la note do.

La liponote peut également servir à réécrire un texte existant : les différentes stratégies employées pour éviter la note interdite déforment ainsi le discours musical et contribuent à créer un sens inédit.

Contrainte inverse

Poussée à son degré extrême, la liponote ne se définit plus par les notes interdites, mais au contraire par un petit nombre de notes autorisées. Un exemple de cette contrainte est Musica ricercata de Ligeti, où la première pièce est rédigée sur une seule note, la suivante sur deux notes, etc.

L’on peut également évoquer à ce titre les travaux combinatoires à tendance minimaliste de Tom Johnson tels que son Four Notes Opera.

Exemples

  • En 2011, Valentin Villenave a proposé de réécrire la célèbre Sonate en Ut Majeur dite « facile » de Mozart, en omettant... la note ut.

Voir aussi