Ne manquez pas de découvrir la série de vidéos Illustrated Music, présentées par Tom Johnson !

Fugue américaine

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

Une fugue américaine est une nouvelle façon de construire des fugues issue de la pensée harmonique américaine du 20e siècle.

La plupart des fugues européennes rentrent dans deux catégories - des fugues stretto qui privilégient le recouvrement des voix serrées dans le temps (voir BWV 846) et des fugues de permutation qui passe le sujet et le contrasujet entre de differentes voix (voir BWV 847). Dans les deux cas, la fugue traverse plusieurs tonalités où le sujet est presque toujours transposé pour convenir à la nouvelle tonalité. Par exemple, si la première note d'un sujet tombe sur la dominante (disons Sol en Do majeur), une modulation à La mineur mettra la première note du sujet sur Mi.

La fugue américaine utilise les mêmes contraintes organisationnelles mentionnées ci-dessus (stretto et permutation) en changeant la contrainte harmonique. Au lieu de transposer le sujet pour chaque changement de tonalité, le sujet demeure dans sa tonalité d'origine, changeant ainsi le degré dans l'accord sur lequel le sujet commence par rapport aux nouvelles tonalités. Par exemple, si le sujet en Do majeur commence sur Do (et donc la tonique) et la tonalité change à La majeur, le sujet commence désormais sur la médiante (La -> Do = une tierce). Ce changement de placement dans l'accord privilégie un vocabulaire de constructions tertiennes qui se trouve au cœur du jazz, d'où le nom fugue américaine. Il permet aussi de décaler le thème sur des temps faibles afin de construire des accords, créant ainsi des syncopes jazz.

L'exemple donné sur le site d'une fugue américaine, intitulé The phone, composée de deux sujets (mm. 7-9 et mm. 14-22) montre un stretto (mm. 88-104), une rondelle de permutations où le décalage du thème crée des syncopes (mm. 29-40) et la combinaison des deux avec les deux sujet principaux (mm. 41-52).