14-15 octobre 2017 : Après leur résidence de cet été, l’Oumupo et l’Oubapo s’associent à nouveau pour la Fête de la Science, au Vaisseau à Strasbourg !

Eodermdrome

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

Un eodermdrome (également orthographié éodermdrome en français) est un procédé d’écriture combinatoire selon lequel cinq éléments différents sont assemblés de telle sorte que chacun d'entre eux se trouve une seule fois voisin des quatre autres.

Eodermdrome.png
L’eodermdrome peut être aisément représenté sous forme d’un graphe pentagonal. Il existe 22 parcours différents possibles dans un tel graphe ; chacun des éléments donnés apparaît deux fois (et le premier, trois fois).

Dans tous les cas, les trois premiers éléments apparaissent dans un ordre invariant. D’autres possibilités de combinaisons n’apparaîtront jamais (par exemple, deux fois de suite le même élément).

Littérature

L’eodermdrome (dont l’intitulé est lui-même un eodermdrome) a été décrit pour la première fois en 1980 par Gary Bloom, John Kennedy et Peter Wexler dans la revue Word Ways, puis en 1997, cette fois en langue française, par l’Oulipien Jacques Roubaud dans le premier numéro de la revue Formules. Contributeur émérite de la Liste Oulipo, Gilles Esposito-Farèse propose sur son propre site une description et des sources plus précises.

Comme tous les outils combinatoires, ce procédé peut s’appliquer à toutes sortes d’objets (littéraires ou autres) et à différents niveaux de granularité : réorganiser des lettres, des phonèmes, des mots, des phrases. L’Oulipo préconise ainsi de baptiser rondeaudermdrome un eodermdrome qui s’appliquerait à des vers.

Musique

  • Le 7 mars 2017, Gilles Esposito-Farèse a proposé une application musicale de l’eodermdrome, en combinant des hauteurs plutôt que des lettres ou phonèmes (ainsi qu’une variation de durée, le 1 étant attribué à une croche).
  • Dix jours plus tard, ce même contributeur nous a proposé, toujours à titre d’expérience hypothétique, de réécrire le début de la Johannespassion de J.S. Bach, au moyen d’une stratégie combinatoire en eodermdrome.

Voir aussi