Ne manquez pas de découvrir la série de vidéos Illustrated Music, présentées par Tom Johnson !

Contrainte du prisonnier

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

La contrainte du prisonnier est originellement une contrainte littéraire utilisée par l’Oulipo, qui impose d’éviter toutes les lettres à jambages (l, j, p, d etc.).

Sa transposition dans l'écriture musicale, invite à ne se servir que de notes de musique qui ne sortent pas de la portée.

Classification

Cette contrainte est une variante de la restriction de tessiture, la restriction étant ici liée à la graphie (qui varie donc suivant la clé utilisée) et non à l’instrument.

Utilisation

Appliquée strictement, la contrainte du prisonnier interdit évidemment les lignes supplémentaires, mais également :

  • les accords dont les hampes sortiraient de la portée,
  • les ottavas,
  • les nuances et points d’orgue,
  • les clés de Sol ou Ut 1ère ligne,
  • etc.

Voir aussi