Ne manquez pas de découvrir la série de vidéos Illustrated Music, présentées par Tom Johnson !

Code-barres

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher

Le traducteur de code-barres est un générateur de partitions musicales proposé par Valentin Villenave. Comme son nom l’indique, il permet de convertir un code-barres en une partition (assez brève), dans laquelle l’alternance de barres noires plus ou moins épaisses est exprimée sous forme de rythmes.

Utilisation

L’implémentation proposée ici est programmée en tant que code source GNU LilyPond, et requiert quelques autres programmes annexes. Plus de détails se trouvent sur la page du fichier :

Fichier:barcode.ly

Fonctionnement

Rythmes

La correspondance entre rythme et épaisseur des barres est aisément perceptible, y compris pour un public non-musicien. Une question se pose néanmoins quant à la quantization du rythme, c’est-à-dire aux unités utilisées. La solution proposée ici fait varier les valeurs rythmiques selon une échelle logarithmique plutôt que linéaire, ce qui conduit à des différences plus marquées : plutôt que de compter 1-2-3-4 sous forme de double-croche, croche, croche pointée, noire, l’on compte ici en double-croche, croche, noire, blanche.

Hauteurs

La question des hauteurs laisse place à davantage de choix arbitraires. L’on a pris ici le parti d’utiliser les chiffres placés en-dessous du code-barres (dont les barres ne sont d’ailleurs qu’une traduction), pour désigner la n-ième note dans une série donnée (par exemple une gamme). Les chiffres étant nécessairement moins nombreux que les barres noires, il faut faire tourner plusieurs fois la séquence (et l’on peut donc entendre une répétition du dessin mélodique).

L’implémentation ici présentée propose plusieurs gammes toutes-prêtes : gamme majeure et mineure, gamme de blues, et mode 2, en partant de n’importe quelle hauteur donnée. Diverses options permettent de parcourir la série de chiffres dans un sens ou l’autre, et de jouer le rythme donné par les barres noires ou les espaces blancs. Il est évidemment possible de mélanger les unes et les autres possibilités, que ce soit successivement ou sous forme polyphonique.

Idées diverses

Il est possible (quoique peu pratique en l’état) de faire tourner ce programme dans un téléphone portable pour tester en direct les code-barres dans un magasin afin d’apprécier la mélodie propre à chaque article (et, pourquoi pas, aider ainsi les clients indécis).

L’on pourrait même envisager de faire varier la hauteur donnée en fonction des données communiquées par les capteurs du téléphone, par exemple en fonction de la hauteur du produit sur les rayonnages — l’expression «haut de gamme» pourrait ainsi prendre un sens nettement plus concret...