Ne manquez pas de découvrir la série de vidéos Illustrated Music, présentées par Tom Johnson !

Différences entre versions de « Micro zapping »

Pour un '''Ouvroir de création Musicale Potentielle'''
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Les échelles temporelles dans la musique change en fonction de la durée en question. La difference entre un ictus, un rythme, une phrase et une section se décide, d'une... »)
 
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Les échelles temporelles dans la musique change en fonction de la durée en question. La difference entre un ictus, un rythme, une phrase et une section se décide, d'une certaine manière, en fonction de la durée de l'unité.
+
La perception des échelles temporelles dans la musique change en fonction de la durée de l'échelle. La difference entre un ictus, un rythme, une phrase et une section n'est pas linéaire - il existe de réelles lacunes psychologiques entre ces unités, même si la frontière entre elles reste floue.
  
Le micro-zapping se concentre sur l'unité de la "section", ayant pour but de réduire la durée des sections d'un morceau au point elles peuvent être ressenties comme une unité plus courte (un rythme, par exemple) sans perdre son identité de section.
+
Le micro-zapping se concentre sur l'unité de la "section", ayant pour but de réduire radicalement sa durée. Un micro-zapping réussi déploie des sections aussi courtes que possible tout en produisant un effet l'on identifie les unités comme "sections".
  
 
Un exemple se trouve dans [[Contrôleur des comptes - 2ème partie]].
 
Un exemple se trouve dans [[Contrôleur des comptes - 2ème partie]].

Version actuelle datée du 11 mars 2014 à 08:10

La perception des échelles temporelles dans la musique change en fonction de la durée de l'échelle. La difference entre un ictus, un rythme, une phrase et une section n'est pas linéaire - il existe de réelles lacunes psychologiques entre ces unités, même si la frontière entre elles reste floue.

Le micro-zapping se concentre sur l'unité de la "section", ayant pour but de réduire radicalement sa durée. Un micro-zapping réussi déploie des sections aussi courtes que possible tout en produisant un effet où l'on identifie les unités comme "sections".

Un exemple se trouve dans Contrôleur des comptes - 2ème partie.